Méthodologie

Pourquoi opter pour un traducteur indépendant ?

  • Flexibilité : organisation du travail, respect des délais, assurance d’une traduction par une personne de langue maternelle, large amplitude d’horaires de travail possible…
  • Fiabilité : assurance de non-utilisation d’outils de traduction automatique, garantie d’une traduction homogène car effectuée par un seul traducteur.
  • Professionnalisme : qualité garantie.
  • Contact : pas d’intermédiaire, communication directe avec le traducteur pour convenir des délais et des tarifs ou résoudre les éventuels problèmes de traduction.
  • Tarif : le prix facturé est le prix de revient de la traduction, aucun intermédiaire n’applique de marge supplémentaire.

Qu’est-ce que la traduction ?

Bien au-delà d’un simple transfert d’une langue à une autre, la traduction requiert une adaptation du texte en langue source à la langue cible. Chaque langue ayant évolué en fonction des besoins de la culture à laquelle elle est attachée, un seul mot dans la langue source peut avoir différents équivalents dans la langue cible.

Le traducteur analyse le texte source pour le retranscrire dans la langue cible. L’essentiel de son travail n’est pas de trouver un équivalent pour chaque mot source, mais de faire en sorte que le texte cible soit d’une part fidèle au texte source, et non un « calque » d’un texte étranger.

En résumé, la traduction peut être décomposée en trois étapes :

  • Lecture et assimilation de la phrase source
  • Dématérialisation du concept
  • Retranscription du concept dans la langue cible

Pourquoi ne pas utiliser d’outil de traduction automatique ?

L’absence, ou la quasi-absence, de critères de sélection dans la traduction automatique pèse inévitablement sur la fiabilité et la correction du document final. En effet, un logiciel ne peut détecter le contexte dans lequel un mot est employé, ce qui provoque de nombreuses erreurs de traduction.

Bien que ce procédé soit moins coûteux et plus rapide qu’une traduction humaine, le résultat n’est aucunement comparable à une traduction « traditionnelle ».

Qu’est-ce qu’un outil de traduction assistée par ordinateur (outil TAO/CAT tool) ?

Les outils de TAO sont en fait des mémoires de traduction, des bases de données géantes associant chaque phrase source à sa traduction. Ces mémoires sont capables de restituer une phrase mémorisée en cas d’analogie avec une phrase non traduite.

Ce procédé permet de garantir l’homogénéité d’un texte, mais également de tous les textes d’un même projet. En effet, chaque société ayant sa terminologie propre, l’utilisation d’un outil de TAO permet de préserver l’harmonie de l’ensemble des traductions réalisées.

Qu’appelle-t-on relecture ?

Une relecture a deux objets principaux :

  • S’assurer qu’il n’y a pas d’erreur de traduction
  • Vérifier la correction grammaticale et orthographique de la traduction

Le premier point est le plus important. En effet, tout traducteur est susceptible de faire une erreur de traduction due à une mauvaise compréhension du texte source. C’est pourquoi il est conseillé de toujours faire relire une traduction par un tiers qui n’est pas « aveuglé » par le texte source à force de se concentrer dessus.

Cette relecture permet également de corriger toutes les erreurs d’orthographe et de grammaire éventuelles dans le texte cible. La traduction devant trop souvent être effectuée dans des délais très courts, nul traducteur n’est à l’abri de ce type d’erreur ! Cette relecture centrée sur le texte cible permet également d’améliorer le style et de parachever la transposition du texte dans la langue cible.

Pourquoi procéder à une relecture d’un document en français ?

Ce type de relecture permet d’une part de traquer les erreurs d’orthographe et de grammaire éventuelles, mais également de jeter un regard neuf sur le texte et d’apporter éventuellement des modifications de style, voire des éléments supplémentaires visant à clarifier le texte.